échinacée


L’échinacée : une plante qui renforce le système immunitaire

Qu’est-ce que l’échinacée ?

Originaire d’Amérique du Nord, l’échinacée est une plante vivace aux jolies fleurs colorées appartenant à la famille botanique des Astéracées. Elle poussait autrefois à l’état sauvage dans les prairies américaines, mais elle est désormais cultivée en Europe. Parmi les différentes variétés d’échinacées, trois espèces sont particulièrement utilisées en phytothérapie : l’echinacea angustifolia, l’echinacea purpurea et l’echinacea pallida. Les Indiens avaient déjà découvert les nombreuses vertus de cette plante, et l’utilisaient pour lutter contre les morsures de serpent et les infections respiratoires.

À quoi sert l’échinacée ?

En phytothérapie, la racine et la partie aérienne de l’echinacea sont utilisées pour soulager de nombreux maux :

Elle stimule le système immunitaire ;
Elle soulage les maladies hivernales et les maux de gorge ;
Elle favorise le confort urinaire en cas d’infection ;
Elle hydrate le cuir chevelu ;
En usage externe, elle accélère le processus de cicatrisation des plaies ou des irritations.
 

Tous les bienfaits de l’échinacée

Essentiellement connue pour renforcer les défenses immunitaires, l’échinacée possède de nombreuses propriétés. Son action immunostimulante lui permet en effet de protéger l’organisme contre les infections hivernales. Lorsqu’elle est utilisée en prévention, avec l’arrivée du froid ou pendant les changements de saison par exemple, elle aide le corps à mieux se défendre contre les bactéries et les agressions extérieures. Elle possède en plus des vertus dépuratives et stimulantes, qui favorisent l’élimination des toxines quand le système immunitaire est affaibli.

De plus, ses propriétés antifongiques et anti-inflammatoires lui permettent de lutter contre différentes bactéries. Grâce à son effet antibactérien, l’échinacée serait également recommandée pour soulager les infections urinaires.

Enfin, ses propriétés cicatrisantes et antiseptiques sont intéressantes en usage cutané. L’echinacea permettrait notamment de limiter la propagation des bactéries, tout en favorisant la cicatrisation des plaies superficielles.

Comment utiliser l’échinacée ?

Pour consommer de l’échinacée, il existe plusieurs solutions : en complément alimentaire, en infusion, ou en teinture mère. Elle peut aussi être incorporée dans des produits cosmétiques, comme des soins capillaires ou des crèmes.

Une cure est recommandée au début de l’hiver, ou tout simplement pour donner un coup de fouet au système immunitaire, parfois fragilisé pendant les changements de saison. Les gélules sont à prendre en-dehors des repas, en respectant la dose journalière recommandée par le fabricant.
Pour l’infusion, il suffit de laisser infuser les racines d’échinacée dans de l’eau bouillante, puis de boire jusqu’à 4 tasses pendant la journée.

Produits contenant de l'échinacée

Trésors de la ruche Colorations Herbatint
Notre site utilise des cookies, pour améliorer votre expérience telle que la saisie automatique
You have successfully subscribed!
This email has been registered