L'onagre et la bourrache : tout savoir sur ces huiles

Beauté de la peau et des cheveux, confort féminin, ménopause, apport en oméga-6… Que demander de plus ? Les huiles d'onagre et de bourrache sont multifonctions et peuvent convenir à tous. Pour mieux les connaître et bien les utiliser, voici tous leurs bienfaits !

onagre et bourrache huiles

L’onagre et la bourrache, qu’est-ce que c’est ?

Présentation de l’onagre

L’onagre, de son petit nom latin Oenothera biennis, est une plante dotée de pétales jaune vif qui ne se déploient qu’au crépuscule, et finissent par faner quand le soleil apparaît. Cette originalité lui a valu le surnom de « primevère du soir » ou de « belle de nuit ».

Originaire d’Amérique du Nord, elle était déjà utilisée par les Indiens avant d’être importée en Europe au XVIIe siècle. Bien qu’elle puisse pousser à l’état sauvage sur les littoraux ou les côtes de l’Océan Atlantique, sa culture est désormais très répandue. Elle est notamment appréciée pour ses vertus thérapeutiques, ou simplement en tant que plante ornementale.

Par ailleurs, l’onagre est une plante bisannuelle qui ne vit que deux ans. Durant sa première année, elle produit uniquement des racines, des tiges et des feuilles. Ce n’est qu’à partir de la deuxième année que ses fleurs vont se développer.

Très précieuses, ces fleurs contiennent de petites graines qui serviront à produire l’huile d’onagre. Après la récolte et la pression à froid, on obtient une huile jaune pâle au parfum léger et agréable. C’est ce processus de première pression à froid qui permet de conserver tous les nutriments et les acides gras de l’onagre. L’huile d’onagre est maintenant fin prête à être consommée, le plus souvent sous forme de gélules.

Zoom sur la bourrache

Passons maintenant à la bourrache, une plante velue aux fleurs bleues en forme d’étoiles. Si elle est originaire de Syrie, elle pousse désormais facilement dans le bassin méditerranéen ainsi qu’en Amérique du Nord et du Sud. Sa seule exigence ? Les terrains ensoleillés et les sols frais dans lesquels elle se développe en un rien de temps, aussi bien dans les champs que dans les potagers. En plus, comme il s’agit d’une plante mellifère, elle attire les abeilles et favorise la pollinisation des jardins.

Utilisée dès le Moyen-Âge pour ses nombreuses propriétés, la bourrache est aujourd’hui toujours réputée en phytothérapie. Son nom latin, Borago officinalis, provient d’ailleurs du latin « cor ago » qui veut dire : je stimule le cœur. Pour obtenir l’huile de bourrache, ce sont les graines qui doivent être extraites. D’une grande teneur en oméga-6, ces graines sont elles aussi pressées à froid afin de préserver tous leurs bienfaits. Le résultat ? Une huile vierge qui est constituée de plus de 80 % d’acides gras insaturés !

Les bienfaits de l’huile d’onagre et de bourrache

Grâce à leur richesse exceptionnelle en acides gras essentiels, et plus précisément en oméga-6 et en acide linolénique, l’onagre et la bourrache possèdent de nombreuses propriétés pour l’organisme.

capsules huiles végétales

Prendre soin de sa peau avec l’onagre et la bourrache

Pour être en parfaite santé, la peau a besoin d’être bien hydratée. Étant à la fois composée d’eau et de lipides (le fameux sébum), elle doit être nourrie quotidiennement. L’hydratation de la peau ne consiste pas uniquement à appliquer une crème de jour. Au contraire, la majeure partie de votre hydratation commence par l’intérieur.

Et c’est ici que l’onagre et la bourrache deviennent intéressantes ! En effet, elles contiennent toutes deux de l’acide oléique et de l’acide gamma linoléique, deux acides gras polyinsaturés qui contribuent au renouvellement cellulaire et à la souplesse de la peau. Ces acides gras n’étant pas fabriqués par l’organisme, un apport régulier est idéal pour redonner de l’éclat à l’épiderme. L’huile de bourrache conviendra donc très bien aux peaux sèches ou matures, en leur apportant tonicité et hydratation.

En cas d’acné, l’onagre et la bourrache peuvent également être utilisées. Contrairement aux idées reçues, les acides gras aident à réguler la production de sébum, souvent responsable de l’apparition des imperfections.

L'huile d’onagre permet en plus d’apaiser les inflammations de la peau.

L’huile de bourrache pour des cheveux rayonnants

Au-delà de son action protectrice sur la peau, l’huile de bourrache est parfaite pour renforcer la fibre capillaire. Toujours grâce à sa teneur en acides gras et en oméga-6, elle apporte nutrition et brillance aux cheveux secs et abîmés. Que ce soit en usage interne sous forme de gélules, ou en application externe sur le cuir chevelu, elle stimule la pousse des cheveux. En leur apportant tous les nutriments et les lipides dont ils besoin, la bourrache prévient leur chute et les protège face aux agressions extérieures.

L’onagre, l’alliée du bien-être féminin

Réputée pour ses bienfaits sur le système hormonal féminin, l’huile d’onagre permet de lutter contre de nombreux désagréments :

  • Réduire les troubles prémenstruels (ballonnements, fatigue, perturbation de l’humeur ou du sommeil, nervosité, gonflements mammaires…)
  • Soulager les douleurs menstruelles et les jambes lourdes
  • Atténuer les symptômes de la ménopause comme les bouffées de chaleur, la sécheresse de la peau et les sueurs nocturnes

femme bien-etre feminin

Comment utiliser l’onagre et la bourrache ?

L’huile d’onagre et de bourrache peuvent se consommer de deux manières : par voie orale, ou en application cutanée. Bien évidemment, comme tout complément alimentaire, elles ne peuvent pas remplacer un mode de vie sain. Elles seront d’ailleurs beaucoup plus efficaces en étant associées à une alimentation équilibrée.

Concernant la posologie, respectez toujours les quantités indiquées par le fabricant. Elles peuvent varier en fonction de la concentration des actifs. Avec nos gélules d’onagre ou de bourrache, nous vous recommandons une prise de 3 gélules par jour. Selon vos préférences, vous pouvez les prendre pendant le repas, ou en dehors. Si vous n’arrivez pas à choisir entre les deux huiles, optez pour le duo onagre et bourrache. Cette synergie permet notamment de décupler toutes leurs propriétés.

La durée de la cure varie en fonction de l’effet recherché. Dans le cadre de troubles menstruels, l’huile d’onagre peut être prise à partir du 10e jour du cycle, et ce jusqu’au 28e jour. Pour le soin de la peau, des cures régulières dans l’année sont conseillées, d’une durée d’un mois minimum.

Généralement, l’onagre et la bourrache sont très bien tolérées. En cas de doute ou d’effets indésirables, n’hésitez pas à diminuer la dose quotidienne ou à en parler à votre médecin.

 Enfin, privilégiez si possible l’huile vierge, c’est-à-dire pressée à froid. Les graines seront plus riches en huile et les acides gras ne seront pas dénaturés. Sinon, l’huile risque de perdre en efficacité.

Notre site utilise des cookies, pour améliorer votre expérience telle que la saisie automatique
You have successfully subscribed!
This email has been registered