La levure de riz rouge : un allié pour le cholestérol

Issue de la médecine traditionnelle chinoise, la levure de riz rouge connait un succès grandissant auprès des personnes recherchant un complément alimentaire anti-cholestérol. En effet, ce remède naturel possède des vertus hypocholestérolémiantes qui associées à une hygiène de vie saine, permettent de conserver un taux de cholestérol bas.

Qu’est-ce que la levure de riz rouge ?

Organisme microscopique, la levure de riz rouge est un minuscule champignon qui prolifère sur le riz blanc. En se développant, ce micro-organisme produit un pigment rouge qui lui apporte sa couleur caractéristique, d’où son nom. C’est d’ailleurs bien la levure qui est rouge, et non le riz ! Elle devrait donc plutôt être nommée « la levure rouge de riz ».

Les origines de la levure de riz rouge

La levure de riz rouge est originaire d’Asie orientale, où elle est utilisée depuis des siècles à des fins thérapeutiques et alimentaires. En Chine, au Japon, en Corée et en Thaïlande, il est commun d’utiliser la levure de riz rouge comme colorant dans de nombreuses préparations culinaires sucrées et salées, ou encore pour assaisonner certains plats. Mais depuis le premier siècle de notre ère, ce sont les vertus médicinales de la levure de riz rouge qui lui ont conféré son succès dans les pays asiatiques.

riz riziere

Les bienfaits de la levure de riz rouge

La levure de riz rouge est utilisée en Chine depuis des siècles pour soulager les indigestions, les diarrhées, ou encore les troubles de la circulation sanguine des membres inférieurs. Les mentions les plus anciennes de la levure de riz rouge dans des ouvrages médicinaux chinois remontent au quatorzième siècle. Mais depuis les années 1980, on connait également l’action anti-cholestérol de la levure de riz rouge, grâce à laquelle elle connait un succès grandissant auprès des populations concernées.

La levure de riz rouge : une statine naturelle

Riche en amidon, en acides gras, ainsi qu’en phytostérols et isoflavones au pouvoir antioxydant, la levure de riz rouge contient également des monacolines, des molécules appartenant à la famille des statines. Or, les statines sont habituellement prescrites dans le traitement de l’excès de cholestérol. C’est précisément la monacoline K, présente de façon plus ou moins concentrée dans la levure de riz rouge en fonction de son origine, qui a une action régulatrice notoire du mauvais cholestérol.

Une action hypocholestérolémiante prouvée

Depuis la découverte de la teneur en monacoline K de la levure de riz rouge, cette dernière a fait l’objet de nombreuses recherches, qui ont conduit la Commission Européenne et la European Food Safety Authority (EFSA) à se prononcer en 2012 sur son efficacité. Après examens des études scientifiques, ces institutions ont conclu que la levure de riz rouge peut contribuer à « maintenir un taux normal de cholestérol LDL » à raison d’une dose de 10mg de monacoline K par jour.

La levure de riz rouge est donc un allié santé indéniable, lorsqu’on sait que l’excès de cholestérol est à l’origine de nombreuses maladies cardio-vasculaires. La levure de riz rouge est donc considérée comme un moyen efficace de réguler naturellement l’hypercholestérolémie chez les personnes ne nécessitant pas de traitement par statines, en complément d’une hygiène de vie saine.

levure de riz rouge bol blanc

Levure de riz et baisse du cholestérol : comment ça marche ?

Sur le plan biologique, le cholestérol fait partie des corps gras essentiels au bon fonctionnement du corps. Une fois synthétisé par le foie et l’intestin, il est amené dans le sang par des transporteurs : les lipoprotéines. Il en existe deux types : les lipoprotéines à densité élevée (HDL) et les lipoprotéines à basse densité (LDL). Les lipoprotéines HDL transportent le cholestérol en vue de son élimination, et contribuent à nettoyer les dépôts lipidiques des artères : d’où leur nom de « bon » cholestérol. Les lipoprotéines LDL, en revanche, si elles sont présentes en excès, conduisent à l’accumulation du cholestérol sur les parois artérielles, augmentant ainsi le risque de développer une pathologie cardiovasculaire. C’est pourquoi elles sont associées à ce qu’on appelle communément le « mauvais » cholestérol.

La monacoline K présente dans la levure de riz rouge a une double action sur l’organisme. D’une part, cette molécule a la faculté de faire baisser le taux de lipides dans le sang, favorisant ainsi un meilleur équilibre de base entre le bon et le mauvais cholestérol.

Elle a également une action au niveau du foie, où elle contribue à la diminution de la synthèse du mauvais cholestérol. Les cellules du foie vont alors se nourrir dans le LDL présent dans les vaisseaux sanguins pour subvenir à leurs besoins, ce qui mécaniquement, fait encore baisser son niveau de présence dans le sang. L’équilibre entre bon et mauvais cholestérol est ainsi rétabli, réduisant ainsi le risque d’encombrement des artères et favorisant la bonne oxygénation des organes.

Dosage et précautions

Grâce à son action régulatrice, la levure de riz rouge participe naturellement au maintien d’un taux de cholestérol modéré, en complément d’une alimentation saine et équilibrée et de la pratique régulière d’une activité physique. Il ne s’agit cependant pas d’un traitement, et elle n’est pas indiquée pour les personnes sous statines ou souffrant d’une hypercholestérolémie avérée. L’efficacité de la levure de riz rouge est dite « dose-dépendante » : il a été prouvé que la consommation journalière de 10mg de monacoline K contribue au maintien d’une cholestérolémie normale.

concept cardio coeur rouge

Comment utiliser la levure de riz rouge ?

On peut consommer la levure de riz rouge sous forme de complément alimentaire. Certifié biologique, le complément alimentaire Phytoceutic à base de levure de riz rouge est enrichi en curcuma, connu pour ses vertus anti-inflammatoires et antioxydantes, ainsi qu’en aubépine, une plante fleurie bénéfique au système cardiovasculaire. Ensemble, ces actifs naturels contribuent au maintien de la fonction cardiaque. La cure de levure de riz rouge se fait à raison de deux comprimés par jour, à prendre le matin avec un verre d’eau. Deux comprimés délivrent une dose de 10mg de monacoline K.

Notre site utilise des cookies, pour améliorer votre expérience telle que la saisie automatique
You have successfully subscribed!
This email has been registered